Lectures

J’ai testé pour vous: Once Upon a Book

Bonjour à toi petit lecteur,

J’ai envie de partager le bon plan que j’ai découvert, en vrai que « nous avons découvert ». Je m’explique: en bonne copine j’ai commandé le cadeau de mon chéri 4 mois après la date d’anniversaire. Du coup, je me suis inscrite sur le site Once Upon a Book qui me faisait envie depuis plusieurs mois, et j’ai commandé une box anniversaire.

Donc le concept est comme tous les concepts des box, c’est de ne pas savoir ce que tu vas recevoir. Tu peux mettre le lien de ta bibliothèque pour ne pas recevoir de doublons et en plus j’ai eu une liste de classiques où j’ai coché les livres qu’on n’avait pas et voilà le résultat.

9oAsbMV.jpeg

Sympa non?!

Bon mon doudou était content et moi encore plus. Mais ma punition est de ne pas pouvoir les lire avant qu’il ne les ai lu. Pfiouuuu trop nul….
En tout cas, nous sommes content de la box, et même si nous avons 2 abonnements de collection en cours, une fois de temps en temps une box découverte ça sera trop cool.

Je t’invite à vraiment aller jeter un coup d’œil au site et hésite pas à tester, une box a 12€ c’est pas mal pour découvrir des romans qu’on aurait surement ignoré en librairie.

Bonne soirée.

Publicités
Lectures

Orgueil et Préjugés de Jane Austen

Bonjour,

Alors tu passes un bon weekend? Le mien se passe bien entre nouveau tatouage, séries, cocooning et lectures.
En ce moment je suis sur un roman assez addictif tout en étant mystérieux car on ne sait pas trop où on va tomber. Il me reste 140 pages, donc je vais vite le savoir.
Et toi, tu lis quoi en ce moment?

Aujourd’hui je vais te parler d’un classique, Orgueil et Préjugés de Jane Austen. J’en ai légèrement fait allusion dans l’article « Les fiancés de l’hiver », mais aujourd’hui je vais te déclarer tout mon amour que j’ai pour ce roman, pour l’auteure et pour Mr Darcy.

YHjnxLi.png

Tout d’abord, tu as déjà entendu parler de ce livre, même si c’est juste de nom. Pour mon cas ce fut simple, j’ai eu une prof de français qui adorait Darcy. Elle disait que c’était l’homme idéal, et j’ai voulu savoir pourquoi.

Parlons donc un peu de cette histoire. C’est l’histoire de la famille Bennett qui ont cinq filles à marier: Jane, Elisabeth, Mary, Catherine et Lydia. Maman Bennett est une femme qui souhaite voir ses filles mariées aux meilleurs partis et donc aux plus riches et séduisants hommes de l’Angleterre. C’est donc l’arrivée d’un nouveau voisin, qui est aussi beau que riche, qui va rendre cette Maman Bennett hystérique (je vous jure qu’à la fin c’est bien le mot). Le fameux voisin; Charles Bingley est accompagné d’une de ses soeurs, et de son meilleur ami, Mr Darcy. Bingley est attiré par Jane, mais cette attirance n’est pas approuvée par Darcy. Et pour protéger son ami, il va l’éloigner de Jane sans penser aux conséquences et donc de devoir se retrouver face à toute la franchise d’Elisabeth.

J’aimerais te dire tout ce qui se passe dans ce roman tellement il est bien écrit et pas du tout cucul comme on pourrait avoir peur. Car oui c’est une histoire d’amour, mais elle n’est pas comme dans les films, elle n’est pas du tout facile au début.

Mon avis : /!\ SPOILER /!\

Prenons les personnages un par un:

Elisabeth Bennett: C’est le personnage principal, elle est terre à terre, pas du tout rêveuse. Elle est franche et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Elle souhaite bien sur se marier, mais avec un homme qui aura un cerveau et non de l’argent pour compenser l’intellectuel. C’est une femme avec un grand cœur aussi, elle veut aider sa sœur à aller mieux. Et surtout, elle est attirée par Darcy, mais elle ne comprend pas trop pourquoi, lui qui est si insupportable et détestable.

Mr Darcy: Ah l’homme tant évoqué lors de mes cours de français. Qui es-tu vraiment? Un connard? Oui au début. L’homme parfait? Oui quand même. Il faut savoir que Darcy a été élevé dans la richesse, il est donc très convoité, et c’est pour ça qu’il déteste beaucoup de monde. Et oui, les jeunes femmes vénales ne sont pas vraiment appréciées. Il est beau et intelligent. Pas forcément timide, mais plus sur la réserve. Mais il finit par tomber amoureux d’Elisabeth, et il l’aime vraiment, il lui déclare sa flamme mais se retrouve avec non pas un râteau mais une grosse poutre qui servirait de râteau. Bref il se fait envoyer sur les roses et pas gentiment du tout. Mais il n’est pas pour autant rancunier. Il aime Elisabeth et il ferait tout pour elle, tout pour qu’elle soit heureuse et c’est comme ça qu’il va aller retrouver la sœur de sa bien aimée pour lui éviter la disgrâce et donc tout arranger. Ah qu’il est gentil. Il est même prêt a laisser Elisabeth tranquille, à ne pas l’importuner, quitte à en souffrir. Bref un homme respectable. Bon puis faut quand même y penser un peu, il a de l’argent, imagines le nombre de paires de chaussures qu’on pourrait avoir. Bref voilà, un homme parfait quoi.

Jane Bennett et Charles Bingley: Les deux personnages dont on sait que l’histoire se termine bien dès le début. Ce couple est mis en avant au début du roman et on ne peut pas nous balancer « un couple merveilleux et heureux » et nous dire trois pages plus tard, non mais en fait c’est fini, leur histoire c’était de la merde. Suis pas d’accord!! Mais bon ils se retrouvent. Ce sont en soit dans le roman, deux personnes très réservées, très timides, qui sont attirées l’une vers l’autre mais qui ne savent pas comment faire pour se le montrer. Ils restent dans les non-dits ce qui ne les aide pas au final.

Lydia Bennett et George Wickham: Les deux personnages que j’ai les moins aimés. Tout d’abord, ils sont tous les deux égoïstes, ils ne veulent que le meilleur parti pour un bon mariage mais pour des raisons quasi similaires. Lydia veut un homme riche pour faire des emplettes tout le temps, et George veut une femme riche pour continuer à jouer aux jeux. Bref, le personnage de Wickham nous montre surtout son côté égocentrique: « je suis beau et je le sais » et il va essayer d’avoir toutes les filles. Quant à Lydia, elle nous montre juste comme quoi elle est vénale, stupide et sans jugeote. Leur départ pour aller se marier dans une autre ville est pour moi l’histoire de trop, mais il fallait bien faire remonter l’estime de Darcy aux yeux d’Elisabeth, donc au final on va dire que la stupidité des uns et permet de montrer l’amour éprouvé par les autres.

En ce qui concerne les autres personnages, je ne leur ai pas accordé beaucoup d’importance, car au final ils sont quasi tous pédants et avares. Je l’ai lu pour Elisabeth et Darcy et j’en ai été très satisfaite. Bref un régal à lire.

Bonne fin de weekend .

Lectures

Les enfants d’Alexandrie de Françoise Chandernagor

Hey coucou,

Vous avez passé de bonnes vacances? Pour ma part, c’est fini, ouff car qui disait vacances disait déménagement là, donc fini, et nouveau travail repris depuis 2 semaines.

Alors aujourd’hui je vais vous parler du premier roman de la trilogie sur les enfants de Cléopâtre et plus particulièrement de sa fille, Séléné.

UHHAyKz.jpeg

Tout d’abord, un petit résumé:

Il faut savoir que ce roman se passe après le duo Cléopâtre César. Depuis la disparition de César, elle s’est retrouvé un compagnon de vie romain qui est Marc Antoine le lieutenant de César. Donc avec César, Cléopâtre a eu un fils, Césarion, et avec Marc Antoine, elle a eu 3 enfants, des faux jumeaux, Séléné et Alexandre et un enfant faible, Ptolémée. Ce roman parle de la fin de ce couple emblématique. L’auteure retrace donc la fin en partant du début (de leur fin) jusqu’aux suicides des deux tourtereaux. Mais au final, le roman va vite se porter sur Séléné, qui est notre personnage principal. Ce n’est pas que l’histoire de Cléopâtre et de Marc Antoine, c’est avant tout l’histoire de Séléné qui va devoir survivre à la guerre et aux envahisseurs romains.

Mon avis: Pour une fois ce n’est pas vraiment du SPOILE à mon avis.

Bon le plus gros point négatif c’est que l’auteure part un peu en cacahuète à des moments. On sent bien des fois qu’elle est un peu imbue de sa personne… Elle se permet de faire des réflexions (les réflexions qu’elle a dans son cerveau) pour se justifier de romancer au beau milieu d’un chapitre comme ça sans prévenir. Donc pour cette partie là, juste NON! Stop!.

Du coup, c’est un roman assez chiant si on se focalise dessus. Par contre, une fois qu’on arrive à ne se baser que sur l’histoire et plus sur sa forme d’écriture, le roman est JUSTE GÉNIAL. C’est pour dire, j’ai juste envie d’acheter les deux autres tomes pour les découvrir et savoir ce que va devenir Séléné.

L’intérêt de se roman est que si on ne connait pas vraiment l’histoire de Cléopâtre et de sa famille, on la découvre. Pour ma part, je savais qu’elle avait eu 4 enfants et je savais qu’il n’en restait qu’un et que Cléopâtre mourait à la fin (comme dans Game of Thrones au final, tout le monde meurt à la fin). Mais je ne savais vraiment pas beaucoup de choses sur la dernière des Ptolémées ni même sur les trois Ptolémées. Donc ça permet de découvrir.

Et pour finir, si jamais vous décidez de le lire, vous verrez, l’auteure a craqué, elle a mis des références de pièces de musées, des textes en italiques qui informent que Séléné ne se souviendra de pas grand chose de cette période, mais n’y faites pas trop attention. Sauf, pour le buste de Césarion, car au final je suis allée voir sur internet pour justement voir la photo du buste, car quand on lit le roman, au bout d’un moment on veut en savoir plus sur les personnages.

Donc voilà, je vous embrasse fort et je retourne à ma lecture du moment.

 

Lectures

Le Maître des Illusions de Donna Tart

Coucou toi,

Et si on parlait aujourd’hui d’un roman juste incontournable, un classique? Ce roman est vraiment une perle selon moi. Je vais m’expliquer.

DSCN1826 (1).jpg

Mais bon je vais un peu vous parler de l’histoire avant:

Notre personnage principal est Richard , un étudiant de 19 ans qui arrive dans une petite université, réputée pour étudiants de bonnes familles, pour y étudier le grec ancien. Etre accepté dans cette université avec le peu d’argent qu’ont ses parents est une chance pour lui. Il arrive à s’inscrire dans les cours d’un professeur totalement atypique mais charismatique qui n’enseigne qu’à une poignée d’élèves. C’est donc dans cette classe qu’il fera la connaissance d’Henry, Charles et Camilla les jumeaux, Francis et Bunny.
Mais si tout était si simple et si beau, il n’y aurait pas de roman, car il va y avoir un détournement majeur qui est le meurtre prémédité, mais le meurtre de qui? (Faut le lire pour savoir). Tout va donc s’enchaîner entre mensonges à répétition, alcools, drogues et découvertes car ils n’ont pas les mêmes secrets.
Bref un roman dont on ne veut pas en perdre une miette, et où on aime ou déteste les personnages en même temps que Richard.

Mon avis : /!\ SPOILER /!\

Comme je l’ai dit, c’est un roman incontournable, un classique selon moi. C’est un roman à la hauteur du Cercle des poètes disparus (le film car je n’ai pas encore lu le livre). Oui ce livre m’a fait penser à ce film même s’il n’y a pas la même gravité des actes.

De plus, le personnage de Richard est tout gentil, il est simple, timide et il veut juste se faire des amis avant tout.  Il va vraiment suivre ses amis, et s’embarquer dans un cercle vicieux où la raison n’a plus sa place, elle est remplacée par l’alcool et la drogue. C’est ce qui justement leur donne l’impression de pouvoir tout faire et même tuer leur ami qui est Bunny. Et oui, Bunny est quand même un personnage spécial, attendrissant à des moments mais sans morale. Il n’hésite pas à utiliser les autres pour parvenir à ses fins. Mais quand celui-ci devient plus une gêne qu’un atout et qu’il s’amuse à leur faire du chantage, prévoir de le tuer ne choque personne, c’est un peu un quotidien normal. Car bon, tuer Bunny n’est pas leur premier essai, ils ont déjà tué un homme dans la forêt, un accident qui pourrait être expliqué mais en abandonnant le corps, ça devient un meurtre non élucidé. Donc quand Bunny décide de tout dévoiler car ça lui en fait trop à digérer ses amis vont prévoir son meurtre.

C’est un roman qui a des longueurs mais je les ai trouvées adaptées, car prévoir un meurtre ne se fait pas en un jour, les enquêtes des policiers mettent souvent du temps pour trouver le/les meurtriers en général. Donc, non pour moi, c’était judicieux. Puis il faut avouer, je ne voulais pas que le livre se termine.

Mon coup de cœur de ce roman est le fait que nous ayons des phrases en grec traduites ou non, que nous suivons les cours de philosophie et de mythologie en même temps que Richard. C’est pas comme dans les autres romans où on nous explique qu’ils sont en cours, ça a duré tant de temps et hop on passe à la suite. Non là on a le cours, Richard ou un autre élève doit lire à voix haute, hop on a le texte de ce qu’il lit. Ayant fait des études littéraires avant de me plonger dans la comptabilité, j’ai encore plus aimé.

Bon comme tous les romans que je vous ai mis pour l’instant, lisez le!!! Et oui j’aime beaucoup les livres et peu m’ont déplus ou déçus, mais ça arrive. Je vous en parlerai, mais je n’aime pas dire du mal d’un roman, je préfère le laisser de côté pour essayer de le relire ou de le finir plus tard.

Sur ce pleins de bisettes.

Lectures

Les fiancés de l’hiver 1 de Christelle Dabos

Et si on parlait d’un roman que j’ai dévoré et dont je suis impatiente que le tome 2 et 3 sortent en poche.

Voici un roman fantastique qui met en avant une jeune fille qui va devoir s’assumer dans une contrée lointaine.

Ssu8pYv

Parlons du livre:

Ophélie, jeune femme de l’Arche d’Anima doit épouser un homme d’une autre arche, Thorn du clan des Dragons. Elle est discrète, timide et elle aime rester avec ses objets, car Ophélie possède deux pouvoirs: lire les souvenirs des objets et passer à travers les miroirs. Elle va donc devoir quitter son arche pour suivre Thorn au Pôle où elle devra cacher son identité. Son arrivé au Pôle est attendue mais pas comme on pourrait l’imaginer, les habitants du Pôle la détestent déjà car ils détestent Thorn. Ophélie devra donc découvrir la vie à la cour et oublier sa vie de campagnarde. Elle va devoir s’affirmer pour découvrir pourquoi elle doit se cacher des autres et pourquoi des personnes qui ne la connaissent pas veulent la tuer.
Une fois le nez mis dedans, on n’arrive pas décrocher. Une pure merveille.

Mon avis : /!\ SPOILER /!\

Comme je viens de le marquer, c’est une merveille. Ce roman se lit très vite.
On suit les aventures d’une jeune fille qui voudrait juste qu’on la laisse tranquille et qui ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. Ophélie est peut être une jeune fille calme et discrète, il n’empêche que si elle a quelque chose à dire, elle le dit, sans filtre, sans complexe et s’en fou d’énerver l’autre. Elle ne compte pas accepter ce mariage de force aussi facilement.

On se laisse totalement porter par l’histoire, ça change des histoires habituelles : il y a les méchants, les gentils et c’est la guerre. Bon en soit c’est ça, il y a les méchants du Pôle et quelques gentils même si on n’est pas sûr qu’ils soient vraiment aussi gentils qu’ils veulent le faire croire. Comme Mme Berenilde, je ne pense pas que ça soit une dame avec un bon fond, dans le premier tome nous pouvons la voir cruelle envers Ophélie soit disant pour lui apprendre la vie de la cour.
De plus, l’auteur a réussi à me surprendre, car je n’aurais jamais soupçonné la grand mère, je ne sais pas si c’est parce que c’est justement une grand mère mais quand même. Elle avait l’air si gentille, tout le temps à prendre la défense d’Ophélie, comme quoi… Tout comme Archibald, va t il être un allié ou un conspirateur de première?

Que dire sur le personnage de Thorn, une amie pense que c’est un connard, pour ma part je ne sais pas, je me dis que Darcy était aussi un connard qui jouait bien son jeu mais qui en fait est le grand amour d’Elizabeth Bennet. Donc, j’ose croire que Thorn est en fait amoureux d’Ophélie mais qu’il ne connait pas ce sentiment et qu’il ne sait pas comme le gérer. Je vais peut être avoir de grandes surprises avec les deux autres tomes, mais quand même, je veux croire que c’est un gentil en qui Ophélie peu avoir pleinement confiance. Même s’il veut les pouvoirs d’Ophélie, quoi j’ai oublié de vous le dire? Et oui c’est un peu un connard quand même, mais je pense que c’était son premier objectif et qu’après il est tombé amoureux, donc bon je le pardonne un peu moi.

Donc par pitié Folio, sortez vite les deux autres tomes.

Bonne journée

 

Lectures

Après toi [Avant toi 2] de Jojo Moyes

Coucou toi,

Alors avant mes concours, j’avais lu la suite d’Avant toi.

R3cYC1q.jpeg
Dans ce roman, nous retrouvons notre chère Louisa après la disparition de Will.
Après avoir fait le tour de l’Europe, elle décide de rentrer en Angleterre, où elle retrouve un travail de serveuse dans un aéroport. Le hic c’est que quand elle est seule, il est donc plus simple de boire un verre que d’essayer d’avancer. Du coup, un petit verre de vin, une envie de hurler au monde qu’elle le déteste et une terrasse toit, et hop c’est la chute assurée. Dans ce volet, Jojo Moyes nous raconte une autre histoire, celle de Lou, victime d’un accident à son tour, qui doit arriver à avancer et faire le deuil de Will grâce à un groupe de soutien. Mais elle doit aussi faire face à un secret de Will qui refait surface et qui va bouleverser la vie de Lou. Dans ce roman, la vie de Lou est mise à dures épreuves, entre sa remise en état, ce fameux secret, le groupe de soutien, ses parents qui se déchirent, et revoir les parents de Will. Un deuxième roman parfait.

Mon avis : /!\ SPOILER /!\

Encore un roman parfait, comparé au premier roman, je n’ai pas pleuré, juste quelques mini larmes d’émotion, mais rien de plus.

Ici, nous suivons Lou à travers de multiples épreuves qui sont difficiles à gérer:

1ère épreuve: Nous découvrons  un autre visage de Louisa, jusque là, nous la connaissions joyeuse, heureuse de vivre et pleine d’énergie, mais ici nous la retrouvons lasse, elle se laisse vivre, et elle n’a plus goût à rien. Ce contraste est très difficile pour nous, car justement ça nous montre que la perte d’un être cher est vraiment destructeur. Après sa chute, Lou doit prouver en plus qu’elle n’a pas cherché à se suicider, elle doit donc dire à tout le monde que ce n’était pas volontaire et que c’est bien un accident. Ce côté de devoir tout le temps se justifier est dur pour nous aussi, car nous savons que c’est un accident, et nous avons envie de se porter garant pour elle, d’être le témoin qui lui manque au début, car oui il y a bien eu un témoin de sa chute. Pour ma part, je peux affirmer que se justifier de certaines choses, c’es long, c’est chiant et même si on dit la vérité, jamais personne ne nous croit.

2ème épreuve: Par la suite, nous devons faire face avec Louisa à l’épreuve du groupe de soutien, qui est dur pour tout le monde, mais surtout pour Lou qui a l’impression d’être une imposture, de n’avoir rien à faire là. Car elle ne connaissait Will au final que depuis quelques mois, alors que les autres membres ont perdu un parent ou un époux/une épouse. Mais ce groupe de soutien, va en vrai lui permettre de sortir de chez elle, de rencontrer ses futurs amis et de découvrir qu’il est possible d’éprouver des sentiments à nouveaux. Ici, si vous êtes empathique comme moi, vous n’avez qu’une envie c’est de faire un câlin à tout le monde. Dans ce groupe de soutien, nous allons être confronté au premier adolescent torturé qui est Jake. Jake est un jeune qui a perdu sa maman et qui doit alors s’occuper de son père qui n’arrive pas à faire le deuil de sa défunte femme et qui essaie en couchant à droite et à gauche. Nous allons découvrir chaque personnage plus ou moins bien de ce groupe de soutien, et nous allons surtout grâce à Jake rencontrer le beau ambulancier Sam.

3ème épreuve: Le fameux secret… qui est que Will est père d’une adolescente nommée Lily. Une jeune adolescente rebelle qui fait que des conneries. Ici nous allons avoir une Lou exaspérée par une gamine mais qui agit comme une grande sœur, qui aime et qui s’inquiète. Mais c’est avant tout un déchirement pour elle car elle ne sait pas au début si c’est une blague pour obtenir l’argent de Will ou la vérité. Elle pense alors que Will lui avait caché des choses alors qu’ils se disaient tout. Mais Will n’était pas du tout au courant. De plus, c’est avec ce secret que nous allons pouvoir savoir ce que sont devenus les Traynors. Cette situation est donc compliquée car entre Steven Traynor qui a quitté sa femme, s’est installé avec sa maîtresse et avec qui il a un enfant, et Camilla Traynor qui se laisse mourir dans un coin toute seule. De plus, Lou va s’attacher à Lily et celle-ci va faire une fugue qui va permettre à Lou d’avoir des sentiments forts pour une personne et de se déchirer pour la retrouver, agir comme une grande sœur un peu maman aussi, alors que tout le monde l’incite à abandonner.

4ème épreuve: La crise existentielle féministe de sa mère. Et oui, Maman Clark se rebelle sous son toit. Ce n’est pas forcément une épreuve pour Lou mais ce sont des soucis et des moments à gérer qui se greffent en plus de tout ce qu’elle vit. Je pense qu’il était quand même important d’en parler car Jojo Moyes nous avait quand même dépeint une famille où le père ne faisait rien chez lui, il travaillait et c’est tout. Alors que la mère de Lou faisait à manger, était femme au foyer pour faire le ménage, le repas, être « gentille et docile » et ne rien faire d’autre. Sauf que Treena n’est pas de cet avis là, et elle a donc fait remarqué à sa mère qu’elle était une femme du XXIe siècle et non ces anciennes femmes soumises qui n’étaient dévouées qu’à leur mari. Donc, j’en parle ici car il est important de rappeler à certains hommes que nous ne sommes pas des objets de soumissions, des récompenses ou autre. Je ne suis pas féministe du tout mais je suis indépendante et fière de l’être. Une femme se doit d’être autant indépendante que son mari. C’est pourquoi ici, quand maman Clark décide de s’émanciper un peu de son mari, celui-ci ne comprend pas et n’arrive pas à se débrouiller tout seul. Il en vient quand même à dire que c’était le rôle de sa femme que d’être femme au foyer à s’occuper de lui, qu’elle faisait ça depuis des années et qu’il ne comprenait pas pourquoi ça devrait changer. Et pourtant ça doit changer.

5ème épreuve: L’arrivée d’un nouvel homme dans sa vie. Et oui Lou va rencontrer quelqu’un et après tout ce qu’elle a vécu, elle le mérite largement. Mais, comme la plupart des personnes qui sont en deuil de leur grand amour, elle culpabilise d’éprouver des sentiments pour un autre homme et surtout à peur d’oublier Will, peur de ne plus l’entendre. Donc entre les moments où on fond sur comment est Sam avec elle, les moments où on se dit « mais non il ne peut pas être comme ça ce n’est pas vrai », on se retrouve à espérer pour elle qu’il soit un homme formidable et gentil et qu’il nous la rende heureuse.

Donc voilà, les épreuves que Lou va devoir vivre avec d’autres moins importantes à mon avis. On peut vraiment dire avec ces deux romans, que la vie de Louisa n’est pas de tout repos. C’est quand même ce qu’on peut appeler une femme forte (vous saurez d’ici semaine prochaine pourquoi j’insiste sur le côté fort de la femme).

Par contre, je ne sais pas s’il y aura un troisième tome, mais pour moi, on ne peut pas nous laisser la fin comme ça, c’est pas possible. Ça ne se termine pas, il faut une suite. Croisons les doigts. Doigts croisés

 

J’espère que pour les personnes qui n’auront pas lu le deuxième tome auront envie de le lire.
En tout cas, lisez le, il vaut le coup et c’est une merveille.

Pleins de bisettes.

Lectures

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Bonjour,

Je sais que je suis à la bourre dans mes publications, mais avec les entretiens et le début du déménagement ce n’est pas si simple. Et en plus, je prépare ma première information sur les produits de Forever chez moi.

Alors aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai décidé de lire en le voyant partout sur la toile, en lisant tous les commentaires plus que positifs.

19227384_735120910023590_5174483135437471744_n.jpg

Commençons par le résumer un peu:

Le personnage principal est une jeune femme, Camille, 38 ans et des bananes, mariée avec un enfant. Elle a un très bon boulot, et donc en soit tout pour être heureuse. Le problème c’est qu’elle ne l’est pas et c’est à cause de la routine, elle est donc victime de routinite aiguë. Elle va donc rencontrer Claude, un routinologue qui va lui faire voir les choses différemment, voir les côtés simples et joyeux de la vie.

Encore une fois, c’est dur de ne pas trop en dire quand on aime vraiment un livre.

Mon avis:

Déjà pour les deux petites anecdotes :

  • Dans un de mes entretiens de la semaine dernière, le directeur qui me faisait passer l’entretien, m’a demandé de lui conseiller un livre en 2 minutes (pour voir si j’étais capable de vendre quelque chose à un client). Objectif atteint puisqu’il m’a dit qu’il irait le feuilleté et qu’au final je lui ai dit que s’il m’embauchait, je lui prêterais le livre. (Pour info j’ai eu une proposition d’embauche).
  • Il y a maintenant 2-3 ans, j’ai fait de la sophrologie pour accepter ma maladie. Et dans ce roman, j’ai retrouvé les exercices qui m’ont été donné d’appliquer dans ma vie. Ce sont des exercices qui marchent si on se prête au jeu, et ce sont des petites choses qu’on change mais qui font beaucoup.

Donc revenons à mon avis, c’est juste un livre qui donne la banane. Les exercices que Claude donne à Camille sont réalisables pour tout le monde et ils permettent de voir des petits moments de joie dans la vie et surtout dans le quotidien. Il donne juste le sourire et on suit Camille dans ses petites aventures jusqu’à la grande (réaliser son rêve) et on en vient nous aussi à vouloir réaliser le nôtre.
C’est un roman qui se lit très vite, il est très simple d’écriture et si vous avez un petit coup de blues, franchement lisez le et prêtez-vous au jeu, car personne ne s’en rendra compte de un et parce que le regard des autres changera si vous vous sentez au top (dans votre corps et dans votre tête).
Et si vous avez déjà la pêche, lisez le quand même, il vous donnera encore plus le sourire et vous permettra pour les jours plus sombres d’utiliser quelques méthodes pour égayer votre journée.

C’est un roman que j’ai déjà conseillé à ma sœur, à mon futur patron, à mon copain et à mes beaux-parents.

Bonne fin de weekend, pleins de bisettes